Welcome to San Francisco


 
NEWS FLASH : Mise en place d'un nouveau design : The Cat And The Mouse (heum... Which is which ?)
La météo de San Francisco pour le mois d'Avril : Attendez-vous à des jours chauds et humides comme le fond d'un slip.
« Il est arrivé d'un coup, toute langue dehors, et m'a léché les verrues en criant que c'était pour mon bien. » a rapporté Antoinette par téléphone, auto-proclamée quatrième victime du Lécheur fou surnommé "Le Lapinou".
Une récolte de fonds a été mise en place par un groupe anonyme afin que le personnel du garage Thompson organise un strip-tease collectif. « Et plus vite que ça » a rapporté l'inquisitrice de cette révolution.
Les cow-boys sauraient nager, d'après le témoignage d'une jeune femme qui est sortie heureuse de sa douzième tentative de noyade spontanée.

Partagez | 
 

 |- I'm beyond good and evil ─ Lizzie & Tony -|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

    The most Sexy Beast on Earth


Nombre de messages : 746
Localisation : Your bed, if you're lucky
Emploi/loisirs : Sexy Beast
Humeur : Tonyesque
Date d'inscription : 12/01/2009
MessageSujet: |- I'm beyond good and evil ─ Lizzie & Tony -|   Jeu 20 Mai - 17:59

Définissez votre interprétation de la guerre est un sujet nouveau capable de m'inspirer mille romans qui trouveraient dans leurs échos les tourments d'autres époques dont j'inventerai les vices en éviscérant leurs fils. C'est un début. Et les début qui riment plaisent souvent aux correcteurs qui, agacés par une énième lecture inspirée de Wikipedia, trouveront une brèche directe sur l'évasion grâce à moi. Combien d'autres dissertations seront tirées de chansons ?

J'entamerai la mienne avec ces mêmes rimes qui plaisent aux poètes et régalent les tympans de ceux qui prétendent ne rien comprendre à la magie des mots que je leur invente. Et on se surprendra à penser que Tony sait écrire.
La guerre, découle surtout d'un ennui profond. Ses couleurs font de moi le soldat d'une cause dont j'ignore jusqu'aux principes fondamentaux. Elle envenime l'air qui s'alourdit et j'en réclame d'avantage, parce que j'y suis déjà, hors de contrôle. On m'assure que j'y trouverai la peur et qu'elle sera bonne. Je rêve des maux qui m'assurent que cette bagarre peut être gagnée en pensant si fort l'opposé. Je suis prêt. Je ne miserais pas sur cet autre gars, il est aussi bien condamné que moi.

Le soleil répond à mes pensées studieuse qu'il caresse de sa chaleur. Je crois que ce devoir-là, je le rendrai. Le parc est bondé, comme toujours quand cesse le brouillard. Et tous prétendent que la pluie n'a jamais existé tandis qu'ils admirent les courbes de sa rivale adorée. Moi le premier.

La guerre, donc, répond à une simple rencontre envers l'inconnu. Du choc de deux civilisations aux coutumes contraires ne peuvent résulter que deux formes de violence : l'acceptation immédiate, factice et dangereuse, ou la guerre si pleine de curiosité et d'incompréhension. Primitifs, les instincts guerriers sont ce qui nous restent d'un héritage épuisé, rongé à la moelle ; la guerre, madame, est une de nos ultimes preuves d'humanité. Parce que cons, nous avons été faits.

Et justement, les planètes s'alignent encore en ma faveur, comme pour me monter, en bon théâtre, le film de mes songes. Une inconnue se dresse là devant moi, seule et défaite de mon quotidien scolaire.
Au fond, que m'offre la vie sinon un choix caverneux ? Il passera par quoi, mon chemin ? L'ignorance volontaire ou bien la guerre ?

    - Est-ce que je peux convoiter la moitié de ton banc ?

_________________


LAPINOU CERTIFIÉ.

What I want is to be needed. What I need is to be indispensable to somebody. Who I need is somebody that will eat up all my free time, my ego, my attention. Somebody addicted to me. A mutual addiction. choke.


Dernière édition par Tony Raith le Mer 13 Oct - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://super-highschool.forumactif.org/

avatar


Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 13/05/2010
MessageSujet: Re: |- I'm beyond good and evil ─ Lizzie & Tony -|   Dim 6 Juin - 20:04


Aujourd'hui, rien ne m'a jamais semblé si tourmenté. Tout est agressif, violent, loin de la douce quiétude de ces flashs que je hais tant ils aiment me faire briller.

Je suis la parfaite poupée de ces voleurs d'âmes désillusionnés. Ceux là même qui capturent mon image, à travers leurs objectifs souverains, qui figent ces instants volés à jamais, et défient le temps par peur de le voir les effacer. Ces amoureux de cette supposée beauté, qui n'est en réalité, qu'une chimère onirique et sans attrait.

Je ne suis qu'une image, de la poudre de rêve éblouissant les plus innocents. Une image certes, mais une image dont le suis le seul maitre. Qu'il comprenne, cet idiot camé aux allures de doux protecteur inespéré, que ma carrière est à son apogée, et que je ne dois qu'à moi ce succès. Qu'il comprenne, ou qu'il disparaisse de mon quotidien, ce manager zélé dont on m'a afflué.

Tout est gris aujourd'hui, au delà de ce sourire immaculé que je sais si bien contrôler. Tout est brouillé, indistinct, contrôlé.
Sauf moi, jamais.

«  Est-ce que je peux convoiter la moitié de ton banc ? » Une ombre s'impose à moi, lorgnant une place sur ce banc recouvert de mon amertume du jour. Il est poli, et brillant, ce banc silencieux qui détient aujourd'hui une parcelle de mes secrets. Ce banc qu'il a décrété mien, et que j'aimerais soudainement brûler, tant la violence des phrases qui m'y ont traversé m'écorche de leur aigreur trop mal contrôlé.

Sortant de ma poche un baquet doré, j'en tire une cigarette que j'allume de mon briquet rose argenté.
J'arrêterai de fumer, une fois la nuit tombée. Pour mieux recommencer, le jour d'après.

« A tes risques et périls, boy scout. » Je lance dans un sourire si parfait qu'il me donne envie de pleurer, avant de tirer une latte sur cette cigarette qui, selon Elise, signera un jour la fin de mon rêve.
Qu'importe, tout est gris aujourd'hui, et même le ciel semble gris, désormais.

Reportant mon attention sur la parfaite incarnation de l'étudiant type que l'on nous sert chaque jour dans les feuillons à la télé, j'esquisse un sourire qui, celui-ci, n'est en aucun cas prémédité. Ses yeux sont si brillants que le boy scout ferait merveilles, sur un dépliant d'université. « Et il n'a pas des cours à suivre, ou des fougères à couper avec son canif, le dandy ? »

Et ses yeux, sont-ils gris, eux aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

    The most Sexy Beast on Earth


Nombre de messages : 746
Localisation : Your bed, if you're lucky
Emploi/loisirs : Sexy Beast
Humeur : Tonyesque
Date d'inscription : 12/01/2009
MessageSujet: Re: |- I'm beyond good and evil ─ Lizzie & Tony -|   Mer 9 Juin - 22:32

Je la reconnais. C'est con, juste fait comme ça, rien que pour faire mourir mes pensées. Mais je reconnais ce visage, son corps et même la grâce particulière de ses gestes qui abimeront ses poumons ; et les miens, à cause du moment. Je ne sais plus à quoi je pensais, un travail, un sujet qui pourtant m'inspirais. Si je ne le rends pas celui-là, je devrais sourire l'excuse du mannequinat ?
Pourquoi pas après tout, je leur soufflerai avec une décontraction sincère, que j'ai trouvé plus important à faire, que leurs yeux passent après ceux d'hier. Je leur décrirai en détail pourquoi je n'arrive plus à écrire dès que je vois Tina... Mon alibi à moi.

J'étudie les traits de la belle assise parce qu'elle sort tout droit d'un écran télé, d'une feuille de papier glacé. Une part de moi se demande, et elle insiste, ce que Lizzie Maerten peut bien foutre ici, sur notre campus qui, honnêtement, n'a que peu d'attraits à mes yeux. Je lui souhaite de ne pas s'aventurer dans la vie faussement trépidante des étudiants paumés, il y a beaucoup mieux à côté. Là-bas, juste où l'on ne regarde pas, se trouve la vie, la vraie.

    - A tes risques et périls, boy scout.


Je lui souris dans un soupir de gamin parce que ce genre de répliques se fait aussi rare qu'il est inattendu. Une encre hypocrite embrume mes yeux, je regrette d'avoir à connaitre son visage alors qu'une simple répartie me régale de son inconnue. Le contraire me plait cependant, et j'achève les regrets, bien trop étrangers à ma langue. Elle peut être n'importe qui aussi bien que moi, le couple en face et ce type, là-bas.
Je m'assoie tandis que son sourire m'y invite, contrariant ses mots, je ne sais pas la dose de mensonge entre ses lèvres et pour penser vrai, je m'en fous et chaque partie de moi s'en convainc. Pour changer.

    -Et il n'a pas des cours à suivre, ou des fougères à couper avec son canif, le dandy ?


Okaay... pour le coup un "no hablo español" flirte avec mes lèvres qui lui rendent un sourire emmerdé, mais putain, amusé. Boy scout dandy, pourquoi pas après tout ? Si ce sont des panoplies qui me vont, je les rafle sous le bras avec une aisance ravie. Je saurais être Peter Pan, pour une Belle au bois dormant.

J'essaie de sonder ses yeux avec un minimum de pudeur, juste cette once de retenue qui fait de nous des êtres civilisés. Ils brillent je ne sais pour qui, pour quoi. C'est tout ce que je retiens, parce qu'on n'obtient pas ce rendu-là sur des images volées. Je lui souris parce que c'est une des choses pour lesquelles je suis doué, puis enfouis mes mains entre mes cuisses, en personnification du môme sage comme une image qui, on le sait tous, ne tardera pas à être barbouillé de chocolat. Je profite, quoi qu'il en soit, du calme de mes pensées.

    - A croire que non, sinon j'imagine qu'il ne serait pas ici. Pas vrai ma jolie ?


Moi, ce que j'aurais voulu dire, derrière mes dents blanches et mes cheveux bien coiffés, ce que j'aurais préféré crier, depuis ma photo toute belle, cette merveille, c'est que je connais quelqu'un qui est resté un peu trop longtemps au soleil.

_________________


LAPINOU CERTIFIÉ.

What I want is to be needed. What I need is to be indispensable to somebody. Who I need is somebody that will eat up all my free time, my ego, my attention. Somebody addicted to me. A mutual addiction. choke.


Dernière édition par Tony Raith le Mer 6 Oct - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://super-highschool.forumactif.org/

avatar


Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 13/05/2010
MessageSujet: Re: |- I'm beyond good and evil ─ Lizzie & Tony -|   Jeu 10 Juin - 6:38


Son sourire me laisse espérer, qu'il rendra les couleurs de monde monde aujourd'hui trop sombre pour que je puisse les distinguer. Je sens ses yeux sur moi, et aime leur contact léger tout autant que je le hais.
Mais le paraître est un élément inhérent à ma personnalité, alors je garde ses yeux prisonniers des miens, alors qu'il prend un posture si enfantine qu'elle ne donne envie de crier.
Et c'est avec le souffle coupé, que je le fixe de mes yeux borgnes à trop vivre dans la lucidité.

«  A croire que non, sinon j'imagine qu'il ne serait pas ici. Pas vrai ma jolie ? » Mon souffle m'est soudainement rendu, pour mieux mourir en un soupire insatisfait, à la pensée de ce gris que j'attendais qu'il m'aide à raviver. Mais le gris demeure, et sa présence s'évapore. Je me retrouve à nouveau seul, sur mon banc désuet, à fumer comme si mon existence entière en dépendait.
Les couleurs, boy scout, ce sont des couleurs, que j'attends de ta présence ici, à côté de moi.

« Et logique, avec ça... Impressionnant. » je lâche, tout sourire depuis longtemps oublier. En vérité, j'aurais voulu le voir hurler, rire, ou même me détester. J'aurais voulu de la violence dans le creux de ses yeux trop vifs pour mon regard désabusé. J'aurais voulu qu'il sache me faire rêver. Qu'il m'emmène au loin... Aussi loin que nos rêves sauraient nous porter.

Mais la caricature de l'étudient modèle se doit de ne pas déroger à la règle. Il se doit d'être d'un calme et d'une paix intégrale, tout à son bonheur d'être celui qu'il est.
Alors, je laisse mes rêves se consumer en ravivant la flamme de ma cigarette, qui je sais, lâchera dans le vent les cendres de ces rêveries passées. Mes rêves maintenant éreintés n'auraient été d'aucune utilité.

« Y'a pas à dire... On voit qu'il a fait des études, le boy scout. » je souffle à la brise amène, tentant de sondait son âme à la profondeur de ses yeux. Je l'aimerai vif, et peu farouche, avec ça. Amoureux du lyrisme et de la vérité à la fois. Avoir l'intelligence des enfants et la lucidité des plus grands.
Autrement, je fais vœu de ne pas l'aimer, en aucun cas.

Pour l'espace d'un instant. Entendre un « La maitresse a dit que c'était mal de fumer, Maman. » troublant de vérité, lancé en un sourire édenté.
Il serait beau, cet enfant qui n'existe que dans mes songes tourmentés. Il posséderait la plus belle âme du quartier , le cœur le plus pur de l'humanité. Il serait le parfait paradoxe entre la noirceur et la couleur, entre le bon, et le mauvais. Il serait mien.
Mais parce que ce petit homme n'est rien d'autre que le fruit de mes pensées, je le laisse m'échapper, pour n'en garder que des regrets.

Mes pensées éparpillés s'unissent à nouveau, à la faveur de cet homme, presque garçon, alors que l'image du mien flotte dans un coin de ma tête, et ce, probablement à jamais.
J'aimerais l'entendre à nouveau parler, pour sentir une nouvelle fois la morsure de mes espoirs brisés.

« Et quels sombres secrets cache-t-il, dernière son sourire et ses cheveux gominés, à ton avis ? » je murmure, sur le ton de la confidence. Et je me surprends à attendre, à espérer, que son histoire soit aussi belle que vrai, tandis qu'entre mes doigts, ma cigarette se consume en secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

    The most Sexy Beast on Earth


Nombre de messages : 746
Localisation : Your bed, if you're lucky
Emploi/loisirs : Sexy Beast
Humeur : Tonyesque
Date d'inscription : 12/01/2009
MessageSujet: Re: |- I'm beyond good and evil ─ Lizzie & Tony -|   Mer 13 Oct - 10:12

La musique me manque, c'est ce qu'elle fait le plus souvent, quand il se passe quelque chose de grand ou son inverse bien puissant. Elle s'en fout en l'air, me nargue de son souvenir muet qui emplit des notes vides dans ma tête et partout ailleurs. J'aimerais savoir quelle mélodie est accrochée aux cheveux de Lizzie Maerten et puis comprendre un jour pourquoi on est incapables de se séparer du nom de famille des célébrités.
    - Et logique, avec ça... Impressionnant.

Pas vraiment, enfin, ça dépend du temps et de la personne que le soleil mouille avec moi. Elles me dépassent mes idées quand elles s'emboitent. Tu sais, tous ces mots-là, ils sont bien plus intelligents que nous. Combien de pensées on perd en une journée, tu crois ? Quand on se morfond d'un coup comme ça, je dis que c'est un message de notre cœur au reste de notre corps qui se laisse aller à un rien grandissant, accroché aux ailes de nos songes perdues. Et quand je m'invente un accent, j'accouche de ma langue pendue de la petite mort des idées reçues.
Tout ce qu'elles me disent en s'endormant, c'est qu'il serait peut-être tant de jouer les innocents. Ah oui et puis tu sais, qu'il faudrait peut-être commencer à regarder cette fille à qui je viens de promettre un cochon. La regarder, rien qu'une fois.
Vraiment, n'importe quoi... Logique, moi ?
    - Y'a pas à dire... On voit qu'il a fait des études, le boy scout.

J'ai cette petite crainte à l'entendre, c'est étrange. Comme l'envie furieuse de cesser de l'écouter à tout jamais. Parce que je sais ce qui arrive, et ce sentiment me déplait.
C'est la mort d'un rêve que répandent ses mots inconnus. Après tout, je n'avais pas demandé à la rencontrer, et si j'avais voulu que le fantasme lié à son nom perdure, s'épaississant ? Mais il est trop tard, se disent mes yeux, implacables témoins d'une faible trahison. Ses jolies lèvres qu'on croirait moulées à partir d'un pétale de fleur rosé sentent maintenant la cigarette, ses grands yeux sont emplis d'une vague tristesse qui ne transparait pas, sur la dimension de papier.
La savoir vivante d'une imperfection absolue comble mon désamour envers les charmes rompus d'un chaos vulgaire et lent. J'ignorais même la vouloir vraiment, avant de ne plus le pouvoir.
    - Et quels sombres secrets cache-t-il, dernière son sourire et ses cheveux gominés, à ton avis ?

J'aime toujours la moitié de ses mots que je comprends parce qu'ils me touchent dans leur écho fait à partir d'une matière étrange qui m'échappe. La lourdeur, sur les fins de ses phrases, la troublante douleur posée sur ses virgules, même cet accent doré que j'aperçois, quand s'élève sa voix... tout ça, passe presque au-dessus de moi. J'aime cependant la tournure de sa question parce qu'elle renferme un petit secret tellement évident que tout le monde a sa découverte à sa portée. Tout ceux qui savent voir le monde vraiment.

Mes secrets, ma beauté, et c'est l'un d'entre eux qui te permet de te les livrer, ne sont pas sombres, jamais. Crois-tu possible le bonheur, dans son état le plus absolu, s'il on est rongé par un passé pleins d'actes corrompus ? Je n'ai rien fait de mauvais, jamais. Et je souris, amusé par ta question qui me coiffe quand je ne le suis pas, songeant que mes yeux à moi, n'ont jamais réellement vu la misère. Se contentent d'imaginer le mal sur Terre.
    - A mon avis, mmh ? Les types comme lui ne cachent rien, mais ils le prétendent.

Sauf que ça n'existe pas, les types comme moi. On n'en fait plus, des Tony ingénus.

    - Et si les gens mystérieux étaient justement ceux qui parlent de cheveux ?


_________________


LAPINOU CERTIFIÉ.

What I want is to be needed. What I need is to be indispensable to somebody. Who I need is somebody that will eat up all my free time, my ego, my attention. Somebody addicted to me. A mutual addiction. choke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://super-highschool.forumactif.org/




MessageSujet: Re: |- I'm beyond good and evil ─ Lizzie & Tony -|   

Revenir en haut Aller en bas
 

|- I'm beyond good and evil ─ Lizzie & Tony -|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to San Francisco :: 
Les lieux
 :: 
Le campus
 :: Parc
-