Welcome to San Francisco


 
NEWS FLASH : Mise en place d'un nouveau design : The Cat And The Mouse (heum... Which is which ?)
La météo de San Francisco pour le mois d'Avril : Attendez-vous à des jours chauds et humides comme le fond d'un slip.
« Il est arrivé d'un coup, toute langue dehors, et m'a léché les verrues en criant que c'était pour mon bien. » a rapporté Antoinette par téléphone, auto-proclamée quatrième victime du Lécheur fou surnommé "Le Lapinou".
Une récolte de fonds a été mise en place par un groupe anonyme afin que le personnel du garage Thompson organise un strip-tease collectif. « Et plus vite que ça » a rapporté l'inquisitrice de cette révolution.
Les cow-boys sauraient nager, d'après le témoignage d'une jeune femme qui est sortie heureuse de sa douzième tentative de noyade spontanée.

Partagez | 
 

 ├ Light Surrounding You — Lyse & Mathieu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 06/06/2010
MessageSujet: ├ Light Surrounding You — Lyse & Mathieu.   Jeu 10 Juin - 19:40


Entre nuit et jour, l'herbe se fait grise et le ciel, rose. L'aurore.
L'aurore inverse le sens des choses, avant de rendre au monde ses couleurs et sa voix. Elle exerce des merveilles, en somme, sans que jamais personne ne sache déceler la beauté de ces instants qui n'appartiennent à qu'elle.

Janis Joplin s'égosille, sa voix trouvant écho dans les tréfonds de mon âme. Sa voix rythme mes pas dans une course toute aussi irrégulière que singulière, et je me plait à penser que personne avant moi n'a courut comme je le fais là.
Mon corps s'éveille lentement, électrisé par la morsure du froid, et par les rouages du temps. J'aime sentir mes muscles se tendre et fléchir, mes pieds épouser le sol en une cadence parfaite et boiteuse à la fois.

Alors que jamais, je n'avais connu de clame plus parfait, un éclat doré attire mon attention, me renvoyant à la blondeur angélique ma douce, ma précieuse Jane.
Assise par terre, je vois peu à peu se dessiner dans le gris de la nuit, une silhouette féminine. Enfant plus qu'elle n'est femme, elle tient compagnie à mon vieil ami, cet antique arbre que je salue chaque matin. Notre rituel, à lui et moi. Et, parce que je le vois s'éveiller dans un éclair vert de toute beauté, je me plait à croire que toutes ces couleurs ne découlent que d'elle, de l'angelot à ces côtés.

Pour des instants comme celui là, le monde même cesse de respirer. Le temps flanche et se courbe, mit à mal par la beauté de l'inconnu, et du vrai.
Mon esprit aux aguets se plait soudain à la dessiner telle qu'il voudrait qu'elle soit. Piégé entre l'enfance et ma maturité, entre ici et là bas. Entre la pureté et l'obscurité, maitresse d'un paradoxe qui lui appartient tout entier, personnification de cette aube et de son trépas.
Je t'appellerai Aurore blonde d'or, ne m'en veux pas.

Surpris et fasciné à la fois par cette image d'elle qui s'impose à moi, je l'élance à la seule force de mes pas, brisant la distance qui nous départ, elle et moi. Mon regard se perd dans la pureté dévastatrice des siens. Je comprends alors, perdue dans le bleu de ses yeux, qu'une nouvelle page de mon histoire s'écrira, juste là. Une aventure intimiste et audacieuse, ayant pour seul témoin, un ciel bariolé de milles couleurs d'été.

Rien que ce vieil arbre, elle et moi. Et ce silence, que je n'oserais briser de ma voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 09/06/2010
MessageSujet: Re: ├ Light Surrounding You — Lyse & Mathieu.   Sam 12 Juin - 13:38

    J'ai voulu jouer les grandes aujourd'hui, ou bien peut être jouer le rôle d'adolescente perdue qui est le mien. Je suis sortie, avec mes amies. Mes parents n'ont même pas crié, à l'idée de me laisser partir le temps d'une soirée. Non non, ils ont juste dit oui, comme on le dit à n'importe quoi, n'importe qui.

    Passer la nuit entre amies, oui, c'est ce qu'on dit être la seule chose vraie d'une vie. Et bien moi je dis le contraire, moi je veux autre chose. Moi je veux voir, je veux ressentir, je veux pouvoir vivre et mourir dans la même seconde. Je veux d'une vie pleine de jolies choses et d'autre beaucoup moins attrayantes, attirantes. Je veux d'un monde comme celui qu'on voit dans les comptes d'un Tim Burton bien dérangé.

    Et puis d'une nuit avec d'autres filles, à rire, boire, danser, draguer, je me suis enfuie. Parce que j'avais envie de vivre autre chose avant le levé du jour. Manque de bol, pour la princesse qui rêve d'aventure, le jour se lève, et elle n'a rien vécu d'exceptionnel. Pauvre d'elle ... Ou peut être pas, je ne sais pas. Peut être que j'espère quelque chose qui n'existe tout simplement pas. Peut être, n'est ce pas ?

    Appuyer contre un arbre qui a du voir plus de chose que moi, je soupire en ayant une soudaine envie de faire quelque chose d'interdit. Fumer une clope, boire un verre de téquila coup sec, pour pouvoir savoir ce que ca fait, de finir bourrée. Mais la vérité, est là, je ne peux pas, moi, faire, quelque chose comme ça, la fleur de Lys d'une mère trop parfaite ne peut pas se permettre de tenir l'image d'une vie toute tracée.

    Ma fausse agonie s'éternise, et j'aimerais pouvoir pleurer, histoire de savoir ce que ça fait ça aussi, puisque ça n'arrive jamais. Je soupire, perdue dans mon propre esprit dérangé. Peut être que la gosse n'a rien a envier au grand réalisateur tant aimé. Mes yeux se brouille, peut être que je suis fatiguée. Un homme s'approche; Aventure c'est toi, n'est ce pas ?

    - S'il vous plait, ne m'agressez pas, j'ai pas d'argent sur moi.

    Parce que c'est comme ça, qu'une personne normale se doit de réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Nombre de messages : 104
Date d'inscription : 06/06/2010
MessageSujet: Re: ├ Light Surrounding You — Lyse & Mathieu.   Sam 12 Juin - 20:28


Je ne sais décrypter son regard, et l'inconnu qui semble l'entourer me fascine tant il le plait. Je souhaite soudain pouvoir le percer à jour, le comprendre et le dissiper. Souffler dessus pour le voir s'envoler, et crier au vent que nul ne peut me résister.

« S'il vous plait, ne m'agressez pas, j'ai pas d'argent sur moi. » Sa voix ne paraît pourtant pas terrorisée, pour porter une telle supplique. Elle semble même amorphe et vide. Qu'a-t-elle donc fait de sa nuit, la jolie princesse, pour s'en retrouver à ce point désillusionné ?

« Je n'en avais pas l'intention... » lui dis-je, tout le miel du monde dans ma voix. Qui pourrait bien vouloir blesser la pureté de ses yeux d'un assaut prémédité, pour quelques babioles auxquels il ne trouverait aucune utilité ? « Crois-moi. » j'ajoute en un sourire que je sais convaincant, pour l'avoir maintes fois utilisé.

« Je ne fais que constater que vous avons un ami en commun. » j'ajoute, lançant un regard au vieil arbre centenaire qui aujourd'hui, semble prendre racine au cœur de son âme. Il est remarquable, cet arbre. Toute la magie et la beauté du monde suinte dans le flot de sa sève, et je me plais à le croire immortel.

« Tu sais, il en a vu des choses, cet arbre... Il connait plus de secrets que tout les journaux intimes de monde entier. » J'aimerais l'entendre me conter ce qu'il a pu voir et contempler, au fil des années. Tout cet amour, ces espoirs, ces succès. Ces disputes, ces émois, ces animosités. Toutes ces confidences dont il a pu être le témoin privilégié.

Il connait nombre de mes secrets, et je sais que jamais, la folle envie de les souffler au vent de l'a effleuré. Preuve en est, toutes ces confiances n'ont jamais atteint l'oreille de ceux qui étaient concernés.
Cet arbre est de loin l'un de mes plus précieux ami, et je te le prête, pour aujourd'hui. Soin douce avec lui, petite princesse dorée.

« Il connait les tiens aussi, désormais. » Mais je te le promets, nul n'est plus digne que lui de devenir le gardien de tes secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 09/06/2010
MessageSujet: Re: ├ Light Surrounding You — Lyse & Mathieu.   Sam 9 Oct - 13:08

    L’aventure se serait-elle matérialisé en homme de vingt cinq ans à peu près ? J’en doute réellement, mes espoirs se foutent le camp avec son visage qui me semble bien trop parfait, comme le mien. La nuit est au final bien monotone, dans une vie qui n’en vaut surement pas la peine. Où sont les dragons de mes rêves enchantés ? De mes mots inavoués ? Et de mes écris inachevés ?

    Je n’en avais pas l’intention.

    Alors quoi ? Toi aussi tu ères dans ce que les gens du monde entier osent appeler la vie ? Cette chose que tout le monde subit sans la comprendre et sans pouvoir lui dire en face ce qu’il en pense réellement ? C’est con la vie, en somme, pas vrai.

    Crois moi.

    Ne t’inquiète pas, je te crois toi, à défaut de ne plus me croire moi. Et puis de toute façon, avouons le, ce n’est pas comme si j’avais le choix, non ? De te croire ou pas ? Tu me dis que tu ne m’agresseras, ok, alors on fait comme ça. De toute façon, je l’ai déjà dit, j’en ai pas de l’argent, avec moi.

    Je ne fais que constater que nous avons un ami en commun.

    De quoi ? Je fronce les sourcils, j’y comprends plus rien là, je te l’avoue, mon petit gars. J’essaie de suivre son regard, et je comprends alors qu’il parle de l’arbre sur le quel j’étais appuyée il y a encore quelques secondes. Je me trompe, où il est encore plus fatigué que moi ? Les arbres, à part dans les histoires fantastiques, ils ne pensent pas, et ce ne sont pas nos amis, non, non.

    Tu sais, il en avait des choses cet arbre… Il connait plus de secrets que tout les journaux intimes du monde entier.


    Je ne sais pas comment réagir à ses mots. Je dois entrer dans son jeu, et faire comme si je croyais comme lui que l’arbre centenaire peut savoir ?

    Il connait les tiens aussi désormais.

    Cette fois je ne peux m’empêcher d’y sortir un grand sourire, et je me rends compte que le sourire est autant pour l’homme que pour cet arbre qu’il semble adorer. Je soupire et tourne les yeux vers ledit arbre, et je sais qu’il doit être déçu.

    Je hausse les épaules et je finis par dire à mon compagnon d’aujourd’hui ;

    - Dommage, parce qu’avec moi, il ne sait pas grand-chose de plus. Croyez moi, ce n’est pas comme si j’avais des centaines de secret. Il doit être plus heureux avec vos pensées à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: ├ Light Surrounding You — Lyse & Mathieu.   

Revenir en haut Aller en bas
 

├ Light Surrounding You — Lyse & Mathieu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to San Francisco :: 
Les lieux
 :: 
Dolores Park
-