Welcome to San Francisco


 
NEWS FLASH : Mise en place d'un nouveau design : The Cat And The Mouse (heum... Which is which ?)
La météo de San Francisco pour le mois d'Avril : Attendez-vous à des jours chauds et humides comme le fond d'un slip.
« Il est arrivé d'un coup, toute langue dehors, et m'a léché les verrues en criant que c'était pour mon bien. » a rapporté Antoinette par téléphone, auto-proclamée quatrième victime du Lécheur fou surnommé "Le Lapinou".
Une récolte de fonds a été mise en place par un groupe anonyme afin que le personnel du garage Thompson organise un strip-tease collectif. « Et plus vite que ça » a rapporté l'inquisitrice de cette révolution.
Les cow-boys sauraient nager, d'après le témoignage d'une jeune femme qui est sortie heureuse de sa douzième tentative de noyade spontanée.

Partagez | 
 

 Cassandra Upchurch, fuckers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/09/2012
MessageSujet: Cassandra Upchurch, fuckers.   Mer 12 Sep - 22:18




Cassandra Upchurch











Qui êtes-vous?





Âge : 22 ans
Groupe : Labor Umbra
Avatar : Emily Blunt (♥)
Cinq adjectifs définissant votre personnage : Misanthrope ; Désinvolte ; Moqueuse ; Brusque ; Individualiste.


Histoire et caractère « I'm the bitch you don't trust but love to talk about. » :

Prénom : « Cassandra » ; Nom : « Upchurch, fuckers. » j’efface le premier mot. Cassandra fuckers ; Date et lieu de naissance : putain, qu’en ont-ils à foutre ? j’ai pas un pied dans la tombe, je suis majeure et venue de leurs précieux States, pas de quoi sonner l’alarme aux immigrés « 30 février 1990, Guatemala » parce que j’ai encore jamais été Guatémaltèque ; Situation familiale : « en concubinage forcé avec un caillou » ; Dernier employeur : « Benoit XVI, on a eu des désaccords à propos du port de la toge en public ».

La mine dessine sur la table quelques prénoms que les pantins défilant sous mes yeux m’inspirent. Plutôt graphiques, pour la plupart, ils décrivent d’un rien les affres béants des petites vies qui s’écartèlent les jambes en se croyant devenir grands. J’enfile une gorgée de thé trop chaud et pas assez sucré. En posant mes yeux sur un môme, j’essaie de lui trouver des excuses mais je suis incapable de prendre la défense d’un monde qui n’a aucun sens. Je ne pige rien aux complications que la Terre s’impose et j’ai choisi depuis longtemps de m’en défaire pour vivre, marginale, loin de toutes ces conneries qui me bouffaient le crâne. Je rature les noms des passants, les baptisant pour moi en greffant des abominations sur leurs peaux de bêtes, dénonçant ces caricatures ambulantes, reflets de tout ce qui tourne pas rond dans cette zone peuplée de bouffons secs et gras.
Je souffle quand l’un d’eux me sourit, retournant à la feuille qu’on m’a refilé après l’entretien d’embauche au cinéma. Une perte de temps qui ne gâche pas le mien de toute façon obsolète toute pensée pour apprendre à mieux nous connaître, nous autres petites ombres distribuant des tickets en route pour paillettes et mensonges. Je leur rendrais en serrant fort mes poings sous mon menton tout fin, chantant "yaaaay !" mon bonheur d’être ouvreuse.

Votre film préféré : « Cette pub des couches pour adultes, avec la vioc qui peut enfin dormir en paix. Puissante métaphore. » ; Principale motivation : « L’argent. » ; Acteur/actrice favoris : « La chose qui a doublé Babe, où qu’elle soit. » ; Une réplique qui vous a marqué ? « Rrrrrrksssshhhhh, Dark Vador, L’empire contre-attaque. » et enfin Passe-temps préféré : « Craquer des allumettes. » je contemple le tout, il manque un truc. J’avale un trait de thé froid et manquant de sucre. Puis ajoute « des allumettes, en bois. » Voilà.

Je serai pas prise, je dirai que j’aurais essayé. J’me trouverai un autre coin où butiner un miel d’usine, factice et immonde mais qui colle quand même pour le revendre aux sous-merdes qui peuplent mes étagères, mon salon, ma chambre. J’emmagasinerai des objets dont je me fous, j'achèterai avec de l’argent que j’ai pas des trucs que je toucherai jamais pour impressionner des gens dont j’ai rien à foutre.
Me levant, j’embarque pourboire, sac et le test profond de ma personnalité. Le serveur me laisse faire. J’ai pas aimé son thé. Je l’emmerde sans urgence, marchant vers nulle part avec une précision déroutante qui tromperait n’importe qui. Ça tombe bien, je suis entourée de jean-foutres et n’importe quoi. Dans ma tête, une machine leur scie les rotules pour les remplacer par des miroirs tranchants qui les empêchent de quitter le monde des yeux. Connards, lâches, miséreux. Je réfléchis pas à ce que je vois, moi. De toute façon je le saurai jamais parce que même si je peux, j'arrive pas à m'en soucier. J’aime pas ce que j’ai, parce que je sais pas ce que je veux.


Liens « There's none alive that I can't crush. » :

Melissa Upchurch :
Ma sœur et complice, qui est tout ce que je ne serai jamais, la parfaite opposition de mon cœur qui ne s'attendrit que pour elle. Je croirais en l'homme s'il était fait à son image. Je me damnerais dans leur enfer pour lui assurer une vie de bonheur sur notre terre. Je suis capable d'aimer et elle est la seule à partager ce secret.
Billy Melowe :
Il est tout ce que je n'ai jamais compris, l'altruisme sacrifiant sa jeunesse au service d'une race qui lui crache dessus, se brûlant les doigts pour qu'il vienne y souffler des soins arrachant un peu de sa vie, un rien de sa force et une touche de la fougue logée dans les plus beaux yeux que j'ai jamais vus.
Lizzie Maerten :
Quand on s'appelle, je jure ne jamais avoir envie de passer une heure de plus en sa compagnie, n'ayant rien à lui dire. Et puis on se rejoint et passe un moment de détente pure à écorcher ce qu'il reste de dignité aux pouilleux, les erreurs qui nous raturent la vue et je me promets de ne plus regretter de l'appeler à mon tour.
Dylan Harris :
Il paniquait, se rongeait le cœur avec cet air que je connais à ma sœur quand elle s'inquiète trop du sort des autres, parfois. C'est en pensant à elle que je lui ai donné mon remède contre l'anxiété, un attrape-pensées en forme de génie, quelques musiques qui contiennent l'importance du monde et les notes pour plus essayer de le comprendre.
David Stones :
Chaque fois que je le vois, il est nu. Il peut être recouvert de tissu ou une de ses foutues armures, rien ne bouge, j'le vois nu comme un ver à jouer au con, beau comme un diable et pudique comme un leurre. Il est tellement sincère et droit que ses vêtements n'existent plus pour moi, ça a marché comme ça pour nous : cœur sur table et corps à la carte.

Vous



Prénom ou pseudos : Ju
Âge : 22 aussi
Comment avez-vous connu le forum ? : Razz
Présence sur le fo ? : 7/7
Votre avis sur le forum : Coeur
Code : Rrrrrrksssshhhhh OK Rrrrrrksssshhhhh
Autre chose à rajouter ? : J'ai l'impression de libérer un miroir sur mon côté obscur. Dark Ju qui débarque^^


Dernière édition par Cassandra Upchurch le Mer 12 Sep - 22:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

"It's not the time to breakdown"
    Admin


Nombre de messages : 520
Age : 27
Localisation : nulle part
Emploi/loisirs : Déesse tout puissante du forum
Humeur : introspective
Date d'inscription : 17/12/2009

Vos liens :
Votre personnage:
MessageSujet: Re: Cassandra Upchurch, fuckers.   Mer 12 Sep - 22:32

Dark Ju est parfaite, j'adore tout ce que tu as su lire entre mes lignes, tu l'as comprise encore mieux qu'elle n'était expliquée. Tu l'as rendue tellement réelle, en ces quelques lignes !!!
Je savais que tu en ferais une merveille, et pourtant, tu m'as bluffée Rooh
Je l'aime, je t'aime et j'ai hâte de pouvoir RP avec elle.
Tu es donc validée, sans surprise aucune, je sais même pas pourquoi j'm'embête à te le dire. T'aurais carrément pu te mettre ta couleur à peine arrivée, ^^
Tout ça pour dire que les Labor Umbra sont maintenant inaugurés de la meilleur façon qui soit. Ave Cassandra (Fuckers)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/09/2012
MessageSujet: Re: Cassandra Upchurch, fuckers.   Mer 12 Sep - 22:34

    MERCIIIII !! HII !!
    Je dirais même « Yaaaaay ! » avec mes menottes sous le menton. Et les yeux qui brillent parce que je suis heureuse de ne pas te décevoir, comblée de compter une âme de plus ici et surexcitée de me lancer dans une nouvelle aventure avec elle et ton approbation.
    Merci encore, validée par Jane, quel bonheur Coeur Rooh Hug

    J'ai hâte de RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Nombre de messages : 387
Age : 25
Localisation : J'hante tes pensées.
Emploi/loisirs : Vivre une vie de rêve.
Humeur : Explosive.
Date d'inscription : 01/01/2009

Vos liens :
Votre personnage:
MessageSujet: Re: Cassandra Upchurch, fuckers.   Lun 17 Sep - 8:08

    Je me rends compte que quand Lau m'avait dit de venir voir parce que tu l'avais fini, je l'ai lu, sans être connectée, de mon iPod et vite fait.
    Mais aujourd'hui je prends le temps, j'ai mis du temps peut être, mais on dit bien mieux vaut tard que jamais.
    Et moi je crois qu'il n'est jamais trop tard pour dire à quelqu'un qui écrit comme toi, que son personnage est écrit à la limite d'une perfection.
    Bravo encore une fois, et bienvenue par ici, évidemment Very Happy HOOO ! (phoque)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/09/2012
MessageSujet: Re: Cassandra Upchurch, fuckers.   Mar 18 Sep - 13:23

    Oh, je suis heureuse de te lire le dire Lilou, j'ai cru que tu t'en foutais pour être honnête.
    Merci de prendre le temps d'écrire ces quelques lignes, j'ai hâte de pouvoir faire nos personnages se rencontrer Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: Cassandra Upchurch, fuckers.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cassandra Upchurch, fuckers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to San Francisco :: 
Tout d'abord
 :: 
Présentations
 :: présentations validées
-